JEV_LAST_YEAR Le mois dernier Août 2017 Le mois prochain JEV_NEXT_YEAR
L Ma Me J V S D
week 31 1 2 3 4 5 6
week 32 7 8 9 10 11 12 13
week 33 14 15 16 17 18 19 20
week 34 21 22 23 24 25 26 27
week 35 28 29 30 31

LET

Préparez-vous à frissonner, à rire, à avoir la gorge serrée, à réfléchir et peut-être même à tomber amoureux : les Enfants terribles reviennent à Huy pour fêter le jeune cinéma !

Axé sur la découverte et la convivialité, le festival veut participer au rapprochement des spectateurs et des premiers films européens, courts et longs. Sa programmation vise à donner le pouls de la jeune création cinématographique de toute l’Europe culturelle.

Courts-métrages

Le court-métrage est le format de tous les genres et de toutes les audaces. Il est aussi souvent celui des premiers pas des cinéastes.

34 courts seront présentés en compétition à travers six programmes qui ne perdent jamais de vue le plaisir des spectateurs. Des séances pleines de promesses et riches en émotions à découvrir en compagnie des jeunes cinéastes, techniciens, comédiens... présents.

Longs-métrages

En annonce de l’événement, A peine j’ouvre les yeux de Leila Bouzid sera présenté par le Ciné-club. Le film suit à un rythme effréné la tignasse bouclée et le visage poupin de son héroïne, Farah, jeune fille (trop) libre pour un système autoritaire. A travers elle, c’est toute la jeunesse tunisienne qui fera entendre sa voix lors du printemps arabe qui est évoquée.

Le festival s’ouvrira avec le film Parasol, de Valéry Rosier. Sous le soleil de Majorque, trois anti-héros fuient leur solitude. Derrière l’anecdotique se dévoile le sérieux, et l’humour se loge dans le décalage entre le léger et le grave. Un ton qui colle parfaitement avec l’esprit Enfants terribles !  

Une projection-rencontre sera proposée en matinée autour de Keeper de Guillaume Senez. Des membres de l’équipe du film seront présents pour évoquer, avec étudiants et cinéphiles, ce vibrant amour adolescent confronté à des décisions d’adultes.

Pas de doute : la jeune Sacha, personnage principal de Tout en haut du monde à tout d’une enfant terrible ! Et c’est avec ce très beau premier film d’animation réalisé par Rémi Chayé que se terminera la 4e édition du festival.

Un dimanche pour les familles terribles

Au festival, on aime les dimanches en famille. Et c’est encore mieux quand celles-ci sont terribles !

Au programme :
À 14h30, le programme de courts-métrages Culottes courtes.
Dès 15h30, un goûter et des animations gratuites (tables à dessins, grimages…).
À 16h30, le spectacle Mange tes ronces (complet).
À 17h, une boum animée par trois DJ de onze ans.
À 18h, le long-métrage d’animation Tout en haut du monde.

Mais aussi…

Les films sont évidemment au cœur du projet des Enfants terribles. Mais un festival, c’est un peu comme une belle édition DVD : les bonus renforcent l’expérience cinématographique !

Les Enfants terribles accueillera donc aussi un atelier d’analyse cinématographique, une expo des photos de tournages des films en compétition, une rencontre autour de la musique de films, une expo photo de Laurie-Anne Romagne, des séances scolaires, des soirées… et quelques surprises !  

Et puisque le monde et les films se (re)font parfois autour d’un verre, les festivaliers pourront rejoindre le foyer du festival en soirée ou pour un apéro en compagnie des réalisateurs et invités présents.

Les Enfants terribles est une organisation de l’asbl FIDEC en collaboration avec le Centre culturel de l’Arrondissement de Huy.

Programme complet sur www.fidec.be

 

Séance : 5,00 €
Pass donnant accès à toutes les activités du festival : 20,00 €